Contenu

 

Vous êtes inscrit au Pôle emploi, êtes au chômage, et recherchez une activité complémentaire qui vous permettra de continuer à toucher vos allocations chômage ?
Nous avons la solution ! Oui parce que VDI et Pôle Emploi, ce sont deux concepts tout à fait compatibles. VDI et Pôle Emploi sont même faits l’un pour l’autre !

 

Quels sont vos droits avec pôle emploi ?

 

 

 

Vous vous dites que sur le papier c’est tentant, mais vous avez besoin de plus d’informations sur le statut VDI et Pôle Emploi ? Pas de souci, on est là pour ça. 
On vous dit tout sur vos droits en tant que Vendeuse à Domicile Indépendante et sur le chômage et VDI.

 

Le statut VDI


Toutes nos conseillères mode, c’est-à-dire nos 5500 personal shoppers ont un statut VDI et majoritairement mandataires. Ce statut c’est le statut propre à la vente à domicile.
Il vous permet, comme son nom l’indique, d’être une Vendeuse à Domicile et d’évoluer en toute autonomie.
Ce statut a été créé en 1993 par la Fédération de la Vente Directe. Ce statut est sans condition d’âge, de diplôme ou d’expérience.

Pour être conseillère mode, la motivation suffit. Chez Captain on croit davantage à une envie plutôt qu’à un CV bien rempli.
Par ailleurs, l’inscription au RCS/RSAC est obligatoire pour les vendeurs à domicile (statut agent commercial) qui auraient exercé pendant 3 années civiles consécutives, même par intermittence. Et ce, ils ont perçu pour chacune de ces années une rémunération brute annuelle supérieure à 19 614€ (ce qui correspond à 50% du plafond annuel de la sécurité sociale).

 

Les actions à faire pour débuter


Avant de dévoiler tous vos talents de coach mode, vous devrez déclarer votre activité.
Cette démarche varie en fonction de votre statut, explications :  

Si vous remplissez les conditions pour être inscrit au RCS-RSAC, vous devez vous immatriculer dans les 15 jours auprès de la chambre de commerce et d'industrie pour le RCS ou le greffe du tribunal de commerce pour le RSAC
En revanche si vous n’êtes pas inscrit au RCS-RSAC, vous devrez faire une déclaration de début d’activité (POI) auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) de l'URSSAF, dont vous dépendez géographiquement, soit directement en ligne (cerfa n°11921*05)

 

La protection sociale, la retraite et la fiscalité


Concernant la protection sociale, le vendeur indépendant à domicile est rattaché au régime de protection sociale qui correspond à son statut, c’est-à-dire que la protection sociale est la même que pour un salarié lambda à ce titre vous disposez du remboursement de vos soins au titre de la sécurité sociale. Vous avez également droit aux prestations maternité, invalidité et décès.

En revanche, il est important de noter que le vendeur à domicile indépendant ne cotise pas à la retraite complémentaire. Il ne peut donc pas prétendre à des droits correspondants.

Sur le plan fiscal, les vendeurs à domicile sont considérés comme travailleurs indépendants. 
C’est pourquoi, ils déclarent leurs bénéfices à l’impôt sur le revenu, comme bénéfices non commerciaux (BNC) en tant mandataires.

Cumuler une activité VDI et être inscrit à pôle emploi

 

 

 

Comme nous vous le disions plus haut, le statut VDI et Pôle Emploi sont compatibles.
Vous pouvez totalement cumuler VDI et Pôle Emploi sans hésitation. On vous en dit plus sur les règles de calcul de ce cumul ci-dessous.

Règle de cumul avec l'ARE


VDI et ARE, on vous dit tout.
La protection chômage peut être différente. Si votre activité VDI est antérieure à la perte de votre emploi qui vous a fait percevoir une allocation chômage ou si elle est postérieure.
Le demandeur d’emploi qui est tenté par l’idée de conjuguer VDI et Pôle Emploi peut continuer à percevoir ses allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE) sous certaines conditions.


Les conditions à remplir


Si vous exerciez votre activité de vendeur à domicile avant la perte de votre emploi, l’ARE est intégralement cumulable avec les revenus de votre activité indépendante. Votre salaire journalier de référence sera calculé sur les rémunérations de l’emploi que vous avez perdu. 

A l’inverse, si vous débutez le job de conseillère mode après la perte d’un emploi salarié, Pôle Emploi calculera votre allocation chômage mensuelle en déduisant le nombre de jours indemnisables par mois à proportion de vos rémunérations brutes.
Ces jours non indemnisés reculent la fin de votre indemnisation, ce qui signifie qu’il ne seront pas “perdus”.
Votre allocation chômage sera maintenue avec votre activité, elle sera simplement réduite dans le cadre du cumul vdi et Pôle emploi. L’activité VDI étant considérée comme une activité occasionnelle ou réduite.
La nouvelle allocation chômage se calcule de la manière suivante : montant de l'allocation chômage avant l'activité de VDI - 70 % de la rémunération brute de l'activité de VDI.
En revanche, le cumul de la rémunération VDI avec l'allocation de retour à l'emploi (ARE) ne doit pas dépasser le salaire de référence mensuel.


La déclaration auprès de pôle emploi


En tant que conseillère mode, vous devrez informer Pôle emploi de votre activité et transmettre chaque mois les relevés de commissions remis par l’entreprise (relevés provisionnels mensuels et bulletins de précompte).
Une éventuelle régularisation annuelle sera faite sur la base de la notification annuelle définitive adressée par l’URSSAF ou de tout autre justificatif remis par l’entreprise.

En tant que demandeur d’emploi et vdi, vous devrez déclarer les heures travaillées via l’actualisation mensuelle à Pôle emploi :
En indiquant le nombre d’heures réel + le montant des commissions.
Si la notion d’heure est difficilement remarquable dans l’activité, le vendeur à domicile indépendant doit déclarer 151 heures + le montant des commissions.


Le calcul du montant des allocations 


Sachez qu’en tant que conseillère mode, vos bulletins de précompte vous seront transmis une fois par trimestre. Au démarrage, vous ne connaîtrez pas votre rémunération.
Le nouveau montant de l'ARE sera donc calculé de la même manière, sauf que la rémunération brute sera remplacée par une base forfaitaire jusqu'à ce que vous ayez connaissance de vos rémunérations brutes.
Le nouveau montant de l'ARE se calcule de la manière suivante :(montant de l'allocation chômage avant l'activité de VDI) - (base forfaitaire).

Voilà, vous savez tout du cumul VDI et Pôle Emploi. Alors, vous nous rejoignez quand ?
Pour postuler, c’est par ici


 

On vous l’assure, vous allez adorer associer VDI et Pôle Emploi.